Développement et validation d’une méthode de dosage du citrate de clomifène pour l’étude de la stabilité d’un médicament expérimental

Agnaoui Samy [1] , Marilly Elisa [1], Marchand Chloé [1], Salmon Damien [1][2], Dhelens Carole [1], Filali Samira [1][2], Merienne Camille [1], Pirot Fabrice [1][2], Pivot Christine [1]
[1] Pharmacie, Hôpital Edouard-Herriot, Lyon, France.
[2] Laboratoire de Pharmacie Galénique Industrielle, ISPB, Lyon, France.
[*] Coordonnées : prénom.nom@chu-lyon.fr à l’exception de damien.salmon01@chu-lyon.fr

Contexte
La Pharmacie à Usage Intérieur (PUI) de notre groupement hospitalier est sollicitée pour un essai clinique nécessitant des gélules de Clomifène Citrate (CC) 50 mg et leurs placebos.

Objectif
L’objectif principal de cette étude est de développer et de valider une méthode de dosage du CC indicatrice de stabilité par chromatographie liquide haute performance et détection ultra-violette (HPLC-UV) pour l’étude de stabilité et le contrôle de ces gélules.

Matériels et méthodes
La gamme de calibration cible est comprise entre 20 et 100 µg/mL, les standards de validation cibles sont de 30, 60 et 90 µg/mL. L’HPLC comprend une phase stationnaire octadécylsilylée thermostatée à 40°C (150 x 4,6 mm, 5 µm) et une phase mobile méthanol / tampon phosphate à pH 8,0 (88:12 v/v). La longueur d’onde utilisée est 290 nm. Le profil d’exactitude, utilisé comme protocole de validation selon les recommandations de la SFSTP, permet d’estimer la linéarité, la fidélité, la justesse, les limitations de quantification ainsi que l’inexactitude de mesure en fonction des concentrations. Des tests de dégradation forcée (DF) [1] sont réalisés sur le contenu des gélules : soumission à un traitement alcalin (2 M NaOH, 5h), acide (2 M HCl, 5h), oxydant (H2O2 à 3%, 9:1, 24h), thermique (80 °C, 3h) et photo-oxydant (UV 265 nm, 30 min), afin d’identifier d’éventuels produits de dégradation.

Résultats
Aucune interférence entre principe actif, excipients et produits de dégradation n’est observée (résolution chromatographique ≥ 1,5). Le temps de rétention du CC est 2,3 min. Les paramètres de validation sont conformes aux spécifications dans le domaine de validité des gammes : linéarité (R² > 0,99), fidélités intra et inter jour (CV < 5% et CV < 8% par ANOVA) et justesse (CV < 10%). Les limites de l’intervalle de tolérance sont toutes inclues dans l’intervalle d’acceptabilité défini (10%). Les tests de DF en condition thermique font apparaitre des composés à 0,73 min, 0,81 min et 1,94 min. En condition photo-oxydante, on retrouve le composé à 1,94 min. Aucun produit de dégradation n’apparaît lors des autres tests DF.

Discussion / Conclusion
La méthode de dosage indicatrice de stabilité des gélules de CC par HPLC-UV est validée et permet à la PUI de réaliser l’étude de stabilité des gélules dans le cadre de cet essai clinique.

Référence
[1] Coord. V. Sautou. 1ère éd. SFPC/GERPAC, 2013. Guide méthodologique des études de stabilité des préparations.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles