Développement et validation d’une méthode de dosage de la pyriméthamine en suspension buvable par HPLC-UV

S. Muhammad, Z. Ribier, G. Benoit, J. Bordenave
Hôpital Armand Trousseau, Paris, France

Introduction
La pyriméthamine (PYR), associée à la sulfadiazine et l’acide folinique, est le traitement de 1ère ligne de la toxoplasmose congénitale chez le nouveau-né et nourrisson. En France, aucune forme pharmaceutique n’est adaptée à cette classe d’âge : la mise au point d’une suspension buvable de pyriméthamine s’avère indispensable.

Objectif
Développement et validation d’une méthode de dosage et indicatrice de stabilité par HPLC-UV.

Matériels & Méthodes
Les analyses ont été réalisées par HPLC-UV avec une colonne Kinetex Coreshell C18, thermostatée à 40°C, couplée à une barrette de diodes (λ=230 nm, 280 nm, et scan de 190 à 400 nm) avec un gradient d’acétonitrile/méthanol/tampon KH2PO4 (pH 3). La méthode de dosage a été validée selon les critères de validation analytique (linéarité, exactitude, fidélité, et spécificité) spécifiés par les ICH [1].
Une étude de dégradation forcée (DF) été réalisée afin de valider le caractère indicateur de stabilité de la PYR. La PYR a été soumise à l’hydrolyse acide (pH=2 et pH=6), basique (pH=12), thermique (60°C et 5+/-3°C), l’oxydation par l’H2O2 (3% et 15%), et la photolyse (lumière UV et naturelle) à J0, J3 et J16. L’oxydation par le Magnesium MonoPeroxyPhthalate (MMPP 0,01 mM) à J0 et 6h a également été étudiée.

Résultats
La méthode analytique est linéaire pour une gamme de concentration de 40 à 120 mg/L, avec des coefficients de corrélation (r²), gammes avec et sans excipients, respectivement de 0,997 et 0,99. La méthode est exacte avec un taux de recouvrement compris entre 99,41 et 100,54.
Les coefficients de variation obtenus lors des études de répétabilité et de précision intermédiaire sont inférieurs à 5 % (respectivement 1,77 et 2,11) : la méthode est précise. Pour la spécificité, les excipients testés (gomme de xanthane, acide citrique/citrate de sodium, sucralose et sorbate de potassium) n’interfèrent pas avec la PYR et les temps de rétention de la PYR sont restés stable durant l’étude (4.98+/-0,02 min).
Les essais de DF à J16 ont montré que la PYR est sensible à l’oxydation (MMPP et H2O2) ; peu sensible à la lumière et non sensible à l’hydrolyse. Des produits de dégradations (PD) (normalisation aire >0,1% aire PYR) à un temps de rétention relatif (TRR) de 0,57 ; 0,75 ; 0,89 et 2,0 apparaissent lors du stress par l’H202 3% pour une diminution d’aire de la PYR de 11,3%. Des PD à un TRR de 0,53 ; 0,54 ; 0,71 ; 0,77 apparaissent lors du stress par les UVs pour une diminution d’aire de 1,4% et enfin, des PD apparaissent à un TRR de 1,25 ; 1,95 lors du stress par le MMPP 0,01 mM mais l’aire de la PYR est ininterprétable. (TRR MMPP = 1).

Conclusion
La méthode de dosage analytique est validée et les essais de DF ont démontré le caractère indicateur de stabilité. Elle permettra de réaliser une étude de stabilité sur la formulation en cours de développement afin de déterminer la durée et les conditions de conservation.

[1] International Conference on Harmonisation (ICH Q2 R1)

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles