Développement d’une méthode de dosage non destructive par spectrométrie Raman appliquée aux poches de Fluorouracile

B. Dectot, N. Simon, M. Vasseur, B. Décaudin, P. Odou Univ. Lille, CHU Lille, EA 7365 - GRITA - Groupe de Recherche sur les formes Injectables et les Technologies Associées, F-59000 Lille, France

Objectif

Les techniques actuelles de contrôle qualité analytique libératoire (CQAL) pour médicaments anticancéreux injectables (MAI) nécessitent toutes un échantillon, exposant le personnel et l’environnement au risque cytotoxique. Ce travail vise à développer une méthode de dosage non-destructive par spectrométrie Raman (SR).

Méthode

Tout d’abord, les conditions optimales d’utilisation de l’appareil (QCPrép+, Icône Services) sont définies : hauteur de la sonde laser, position et taille du contenant (seringues et poches), intensité du signal du médicament, effet du solvant (glucose 5% et NaCl 0,9%).

Ensuite pour valider la technique, on réalise 3 séries de 5 points de calibration (1-14 mg/mL) et 4 points de validation (3-12 mg/mL) (répétés 3 fois). Le modèle de prédiction est développé par régression linéaire multiple.

La préparation choisie pour cette étude, car largement prescrite, est le fluorouracile (FU) dilué en poche de 100mL de NaCl 0,9%.

Les résultats du dosage sont présentés en pourcentage de préparations acceptées selon 3 limites de la concentration cible : ±15, 10 et 5%.

Résultats

Les tests préliminaires définissent un positionnement optimal de l’objet à analyser. A l’exception de la seringue de 1mL dont la taille réduite ne permet pas d’effectuer une mesure correcte, le contenant et la solution n’ont pas d’incidence significative.

Pour les limites d’acceptation de ±15, 10 et 5%, les pourcentages respectifs de préparations acceptées sont de 97,2%, 91,7% et 44,4%. Les moyennes ± écarts-type des biais relatifs pour les concentrations de 3, 6, 9, et 12 mg/mL sont respectivement de 2,2±4,8%, 2,3±7,6%, 2,6±4,3% et -3,5±8,1%.

Discussion/Conclusion

Cette étude montre la possibilité de doser le FU en poche de NaCl par SR en utilisant une limite d’acceptation de 15%, voire même de 10%. Les plis du plastique font varier la prise de mesure, altérant la précision du dosage. La poursuite de l’étude sur d’autres molécules avec divers contenants doit conclure quant à son utilisation comme CQAL en routine, permettant de sécuriser la préparation des MAI.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales