Détermination de la biocharge pour la validation d’un procédé de préparation stérile dans un contexte de pénurie de médicaments liée à la pandémie de COVID-19

A. Cèbe1, A. Venet1, B. Dessane1, 2, V. Servant1, J. Héloury1, S. Crauste-Manciet1, 2
1 Pharmaceutical Technology Department, Bordeaux University Hospital, France
2 ARNA Laboratory ChemBioPharm U1212 INSERM - UMR 5320 CNRS, Bordeaux University, France


Objectif
Dans le contexte de tension d’approvisionnement de médicaments essentiels lors de la pandémie de Covid-19, nous avons pris part dans le projet piloté par l’ANSM1 pour étudier la faisabilité de la production hospitalière de bromure de rocuronium 10 mg/mL. L’une des principales différences par rapport à notre procédé habituel est l’utilisation d’une matière première non stérile. Dans ce contexte, nous avons dû mettre en place une évaluation de la charge microbienne pour estimer celle-ci avant stérilisation.

Matériaux and methodes
Le processus de préparation est dans un premier temps basé sur le mélange du principe actif et des excipients dans un contenant stérile apyrogène pour produire un prémélange. Le prémélange a ensuite été doublement filtré à travers des filtres 0.22µm et transféré dans des flacons stériles apyrogènes sous un flux d’air unidirectionnel de classe A entouré d’un environnement de classe B. Pour simplifier la validation, la première filtration n’a pas été considérée comme une étape de stérilisation. La charge microbienne a été déterminée par la méthode de filtration sur membrane comme décrite dans la Pharmacopée européenne (Ph.Eur). Des échantillons ont été prélevés avant et après la première filtration de la solution de rocuronium à J0, J7 et J14. Pour garantir la sensibilité du test, un volume de 2 % du prémélange ou de 100 mL, considérant le plus grand volume, a été prélevé. Ces échantillons ont été filtrés sur une membrane PVDF de 0,45µm (Sartorius). Trois canisters ont été utilisés pour chaque test : 1 pour les bactéries, 1 pour les champignons et 1 pour le contrôle négatif. Les membranes ont été transférées sur des géloses : TSB pour les bactéries et le contrôle négatif, incubées à 32,5°C pendant 5 jours, et Sabouraud pour les champignons, incubées à 22,5°C pendant 7 jours. L’applicabilité en présence du produit a été réalisée préalablement, en triplicata avec les 5 souches aérobies (Ph.Eur).

Résultats – Discussion
L’applicabilité a été validée pour les 5 souches. Avant la première filtration, 6 UFC ont été trouvées sur chacune des géloses TSB et Sabouraud, identifiées comme Penicillium et Staphylococcus cohnii. Après la première filtration, aucune colonie n’a été trouvée à J0, J7 et J14. Malgré le stockage du prémélange, la charge microbienne est restée inférieure à la limite de 10 UFC/100mL qui est la limite fixée par les directives de l’EMA2 pour la stérilisation par la méthode de filtration. Ces résultats sont encourageants pour la transposition à d’autres médicaments ne pouvant être stérilisés par la chaleur (par exemple le cisatracurium).

Conclusion
La détermination de la biocharge valide à la fois l’utilisation de matières premières non stériles et la possibilité de différer la répartition et la stérilisation du prémélange stocké dans un contenant stérile apyrogène. Ces résultats ouvrent la possibilité d’acheminer le prémélange sur un autre site de répartition en cas de pénurie nationale majeure.

1 ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.
2 Guideline on the sterilisation of the medicinal product, active substance, excipient and primary container (EMA/CHMP/CVMP/QWP/850374/2015) 6 March 2019, European Medicine Agency (EMA)

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles