Détermination de l’origine d’une apparition d’impureté dans le cadre de préparation de collyres de vancomycine

A. Lecoutre, M. Huchette, B. Dectot, S. Tombelle, F. Danicourt Centre Hospitalier de Dunkerque, France

Introduction
Dans le cadre du traitement de certaines infections oculaires, la pharmacie du centre hospitalier de Dunkerque prépare stérilement des collyres fortifiés. Ceux-ci sont conditionnés en flacons de verre teintés au préalable lavés et stérilisés dans un même sachet par notre unité de Stérilisation. Lors d’une séance de préparation, nous nous sommes rendu compte de l’apparition de floculation lors du remplissage des flacons par la solution de Vancomycine reconstituée. Cette réaction semble être due à la présence d’un film sur la paroi des flacons et disparaît après quelques secondes. Cette floculation n’apparaissant pas pour les autres molécules préparées (Gentamicine, Amphotéricine B et Ceftazidime), nous nous sommes posé la question de la source de cette anomalie.

Objectif
Déterminer l’origine de l’apparition des impuretés et y remédier.

Méthode
Notre hypothèse s’oriente vers les méthodes de lavage et de stérilisation. Après une recherche bibliographique infructueuse, nous avons réalisé 3 séries de préparations selon le traitement apporté aux flacons pour identifier la source du problème : lavés L+ ou non L-, stérilisés S+ ou non S-, avec (Lu+) ou sans (Lu-) lubrifiant lors du lavage.
Série 1 : 5 flacons L+/S+ groupés, 5 flacons L+/S+ individuels, 5 flacons L-/S-.
Série 2 : 5 flacons L+/S+ groupés, 5 flacons L+/S+ individuels, 5 flacons L+/Lu+/S-, 5 flacons L+/Lu-/S-
Série 3 : 5 flacons L+/S+ groupés, 5 flacons L+/S+ individuels, 5 flacons L-/S+.

Résultats
Sur les 15 flacons L+S collectivement on en retrouvait 6 contenant des floculations (soit 40%). Sur les 15 flacons L+S individuellement on en retrouvait 2 contenant des floculations (soit 13%). Sur les 5 flacons stérilisés sans lavage on retrouvait 4 flacons contenant des floculations (soit 80%). On ne retrouvait aucune floculations chez les 10 flacons ayant subi un lavage sans stérilisation (avec ou sans lubrifiant) et aucune floculations chez les flacons ni lavés ni stérilisés.

Discussion-Conclusion
Au vu des résultats obtenus il semblerait qu’on observe une tendance selon laquelle les impuretés retrouvées sur les flacons viendraient du procédé de stérilisation. Nous avons émis l’hypothèse que celles-ci soient dues à la condensation des sels présents dans l’eau de stérilisation. Il conviendrait de pousser l’analyse plus loin en augmentant le nombre de flacons testés, en essayant d’identifier la nature de ces impuretés et en prouvant leur innocuité pour le patient auquel cas nous pourrions utiliser les collyres, une autre option étant de nous tourner vers un contenant prêt à l’emploi déjà stérile.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles