Décontamination surfacique de matériaux pharmaceutiques par irradiation UVC : une méthode rapide et complémentaire à la décontamination par aérosolisation oxydative.

L. Bernollin1, A. Louguet1, B. Lapras1, C. Paillet2, C. Pivot2, S. Filali1, C. Merienne1, F. Pirot1
1 Unité de Préparation et de Contrôle des Médicaments, plateforme FRIPHARM, Pharmacie à usage intérieur, Groupement Hospitalier Edouard Herriot - Hospices Civils de Lyon
2 Pharmacie à usage intérieur, Groupement Hospitalier Edouard Herriot - Hospices Civils de Lyon


Objectifs
La production de médicaments stériles est réalisée en utilisant des matériaux décontaminés dans des zones à environnement contrôlé. La décontamination des matériaux est souvent assurée par aérosolisation au peroxyde d’hydrogène/acide acétique dans une zone dédiée, suivie d’un transfert des matériaux décontaminés dans des zones ISO5-ISO8. Cependant, la durée du cycle d’aérosolisation et le temps de transfert des matériaux ne permettent pas une décontamination rapide des matériaux en cours de production. Dans ce travail, l’irradiation UVC combinée à la formation d’ozone pour décontaminer des matériaux et matériels contaminés par la flore cutanée a été évaluée.

Matériels et méthodes
Un modèle de matériaux contaminés par la flore cutanée a été développé en appliquant des géloses contact de 55 mm (TSA avec LT- ICR+) sur les deux mains de dix volontaires. Puis, dix géloses ont été soumises à une irradiation UVC délivrée par une enceinte UVC (7L, 254 nm, 9 W) pendant une à dix minutes. Ensuite, les géloses irradiées et non irradiées ont été placées dans un incubateur à 37°C pendant sept jours.

Résultats et discussion
Après sept jours d’incubation, les géloses non irradiées présentaient significativement plus d’unités formant des colonies que les géloses irradiées (p <0,001) même après une irradiation d’une minute, confirmant la réduction rapide de la flore cutanée sur la surface des matériaux contaminés. Dans ce travail, nous avons montré que la méthode d’irradiation UVC des matériaux est une méthode rapide, facile à mettre en œuvre, sûre pour les opérateurs et adaptée à l’approvisionnement de matériels en cours de production. Cette technique permet une décontamination polyvalente sans résidus chimiques d’un large panel de matériaux compatibles UVC, sans utiliser de solution désinfectante inappropriée pour des emballages perméables aux solvants (e.g. papier, carton). Cependant, une qualification de performance de ce dispositif nécessite une mise en œuvre spécifique comme recommandé (Pharmacopée Européenne 10.5, monographie 5.1.11.).

Conclusion
Comme cela a été rapporté précédemment pour la décontamination des chambres d’hôpital [1,2], l’irradiation UVC pourrait être propice à la décontamination des matériaux utilisés dans la production pharmaceutique. L’enceinte UV présente de nombreux avantages, notamment l’efficacité, la rapidité, la facilité et la sécurité de manipulation. Cet équipement ouvre une nouvelle fenêtre pour la décontamination du matériel dans les unités pharmacotechniques.

Références : [1] Santos T dos, de Castro LF. Evaluation of a portable Ultraviolet C (UV-C) device for hospital surface decontamination. Photodiagnosis and Photodynamic Therapy. 2021 Mar ;33:102161.
[2] Lindblad M, Tano E, Lindahl C, Huss F. Ultraviolet-C decontamination of a hospital room : Amount of UV light needed. Burns. 2020 Jun ;46(4):842–9.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles