Cyberattaque dans une unité de reconstitution des chimiothérapies injectables : quid de la production en l’absence de logiciel d’aide à la prescription

S.Vandewoestyne1, F.Théron1, F.Lacaud1, C.Gelas1, F.Vidal1
1 Pharmacie du Centre Hospitalier de Dax, France


Contexte
L’Unité de Reconstitution des Chimiothérapies (URC) du Centre Hospitalier (CH) de Dax produit en moyenne 65 préparations par jour à l’aide du logiciel CHIMIO®. Elle est dotée de DRUGCAM® permettant un double contrôle vidéonumérique. Le 09/02/21, le CH a été victime d’une cyberattaque. La base de données CHIMIO® contenant l’historique patient, les protocoles et les stocks ainsi que DRUGCAM® étaient inexploitables. L’enjeu a été de garantir une production sécurisée des préparations de chimiothérapies injectables pour maintenir la prise en charge des patients d’oncologie et d’hématologie au sein du CH.

Matériels et méthodes
L’historique des fabrications a été récupéré avec les fiches CHIMIO® archivées sous format papier à la pharmacie. Dans un premier temps, les fiches de fabrication (FF) ont été rédigées de manière manuscrite à l’aide des fiches de la cure précédente et avec un triple contrôle pharmacien/préparateur. A l’aide d’une sauvegarde des protocoles effectuée avant la cyberattaque, un fichier EXCEL® a été créé avec des macros et des alertes permettant d’éditer les FF et les prescriptions comparables à celles de CHIMIO® et de générer un ordonnancier informatique. Ce fichier EXCEL® a été amélioré afin de fournir aux IDE, à la fin de la seconde semaine, les plans d’administrations similaires à CHIMIO®. Un double contrôle pharmaceutique des FF et des plans d’administration a été réalisé. Les préparations ont été effectuées et contrôlées par double contrôle visuel. Une sous-traitance avec le CH de Mont-de-Marsan a également été mise en place. Enfin, un réseau local a été installé, à la pharmacie, après récupération de notre base CHIMIO®.

Résultats
Au total, 878 préparations ont été réalisées en mode dégradé. Les FF ont été rédigées manuscritement les 2 premiers jours, soit 39 préparations. Ensuite, la production a été gérée à l’aide du fichier EXCEL® et a permis de produire 839 préparations en 18 jours ouvrés. La création de cet outil et son appropriation a permis d’augmenter progressivement le nombre quotidien moyen de préparations (40, 50 puis 60 préparations). 139 préparations ont été sous-traitées soit environ 8 préparations par jour sur les 17 jours de sous-traitance. Enfin, la récupération de CHIMIO® a nécessité une phase de retranscription des données. Aucune erreur de dose ou de solvant n’a été décelée et tous les inter-cures étaient conformes. La réutilisation de CHIMIO®</sup en réseau local a été effective le 09/03, soit 1 mois après la cyberattaque.

Conclusion
L’utilisation du fichier EXCEL® et la mise en place de cette sous-traitance a permis d’atteindre le taux de production moyen avant cyberattaque. La non détection d’erreur lors de la retranscription des données dans CHIMIO® montre l’intérêt d’utiliser, en mode dégradé, ce fichier EXCEL® semi automatisé. Une réflexion sur la mise en place d’une sauvegarde régulière des données du logiciel CHIMIO® a été engagée.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles