Coopération médico-pharmaceutique comme contributeur au succès du conditionnement de l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (allo-CSH) pédiatrique : de l’inclusion au façonnage via le suivi thérapeutique pharmacologique (STP) du busulfan (Bu)

A. Lalli1, A. Amin1, F. Vidal1, S. Poil1, E. Fonsat1, B. Neven2, M-L. Fremond2, E. Elkaim2, M. Castelle2, S. Blanche2, Ph. Bourget1 1 Service de Pharmacie Clinique,
2 Service Unité d’Immuno-Hématologie et Rhumatologie Pédiatrique,
HU Necker-Enfants Malades - 149 rue de Sèvres, 75015 Paris, France

Introduction

Le Bu IV est le pilier de l’allo-CSH. Un STP permet de maîtriser la durée/intensité de l’exposition au Bu, dialkylant instable qui présente un index thérapeutique étroit et une forte variabilité pharmacocinétique (PK). Les conditionnements pédiatriques sont conduits en 96 h et 16 doses (D) de Bu (2h de perfusion toutes les 6h). L’optimisation posologique, impose un STP des D1/PK1 et D9/PK2 mobilisatrice de nombreux acteurs : le Service Clinique (SC), notre unité d’Analyse du Médicament (UF AM) et notre unité de Pharmacotechnie des Injectables (UF PI). Cette coopération transversale et son bénéfice pour le patient sont présentés.

Patients et méthodes

50 enfants [1-193 mois] et [3-59 kg] ont été inclus dans une étude observationnelle monocentrique prospective [05/2012-02/2015]. Le Bu a été quantifié en LC-MS² par l’UF AM suite à l’injection des D1 et 9. Après analyse PK, les préconisations posologiques sont transmises en temps réel au SC pour réévaluation de la prescription informatisée. L’UF PI façonne enfin les poches dans un intervalle de temps contraint (20 min à 1h avant l’administration suivante).

Résultats et Discussion

Le STP conduit à une ∑ASC11-16 (Aires Sous Courbe des dose 1 à 16) calculée non significativement différente de la ∑ASC optimale cible (p=0,87). Pour 15 patients (30 %), une décision d’interruption d’exposition a été prise suite au 2nd STP. Chaque couple STP-façonnage est le fruit d’une coopération continue entre SC – UF AM – UF PI. In fine, le SC suit systématiquement les préconisations pharmaceutiques. Les acteurs contribuent sans cesse à la qualité de la communication, chacun devant s’assurer de la compréhension des rôles mutuels et des tâches à accomplir depuis le prélèvement à l’administration de la juste dose.

Conclusion

Le STP appliqué en per-conditionnement, sécurise une étape clé de l’allo-CSH, en minimisant les risques de sous- et de surexposition au Bu. La procédure n’est rendue possible que par une coopération médico-pharmaceutique soutenue ; l’expertise Pharmacotechnique y est centrale.
COI : None.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales