Contrôles des mélanges de nutrition parentérale par spectromètre à émission optique couplé à un plasma induit : influence des protéines sur le dosage des électrolytes

S. Vandewoestyne, V. Lebreton, E. Olivier, P. Thomaré
UF Pharmacotechnie, Pharmacie Hôtel Dieu C.H.U Nantes, Nantes, France.

Contexte
L’acquisition d’un spectromètre à émission optique couplé à un plasma induit (ICP-OES), l’ICAP 7400 Duo (ThermoFisher), pour réaliser le contrôle analytique des mélanges de nutrition parentérale, nous a amené à déterminer les conditions optimales pour valider la méthode de dosage des électrolytes.

Objectif
L’objectif de ce travail est d’étudier l’influence des protéines lors du contrôle analytique des mélanges de nutrition parentérale binaires par ICP-OES en sodium, potassium, calcium et magnésium.

Méthode
Cinq poches de 5 formules standards binaires et 15 poches nominatives ont été produites avec l’automate BAXA EM 2400 qualifié. Un échantillon de chaque poche a été prélevé après homogénéisation. L’effet matrice a été étudié en comparant 2 gammes d’étalonnage : avec ou sans protéines et en analysant les concentrations en Na+, K+, Ca2+ et Mg2+ de chaque échantillon selon ces 2 gammes. L’exploitation des résultats a été réalisée par comparaison des coefficients de corrélation selon la transformation de Fischer.

Résultats
L’effet matrice n’a pas été statistiquement démontré (U<1,96). Les coefficients de corrélation obtenus sont supérieurs à 0,999 pour les 4 électrolytes et les coefficients de variation obtenus sont identiques quelle que soit la gamme utilisée. Pour les poches standards, les moyennes des erreurs relatives (ER) sont moins élevées sur les concentrations en Mg2+ avec la gamme protéinée (<3% vs <5%). Pour les 3 autres éléments, les moyennes des ER sont identiques voire supérieures avec la gamme protéinée et une poche a une ER supérieure à +10% pour le calcium. Pour les poches nominatives, les ER sont en moyenne plus faibles avec la gamme non protéinée.

Discussion/conclusion
Cette étude a permis de mettre en évidence que la présence de protéines dans la gamme d’étalonnage n’avait pas d’influence sur l’exactitude des résultats obtenus excepté pour le magnésium. Ainsi, la gamme protéinée ne sera pas utilisée pour valider la méthode de dosage des mélanges de nutrition parentérale par ICP-OES.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles