Contrôles de surface des isolateurs : retour sur une enquête de pratiques à l’échelle nationale

Chloé DELAUNAY1, Laura GIAMBERINI1, Emmanuelle OLIVIER1, Nicolas CORMIER11
1 CHU de Nantes Hôtel-Dieu, Service Pharmacie, 1 Pl. Alexis Ricordeau, 44093 Nantes

Introduction
Actuellement, l’ensemble des prélèvements de surface des isolateurs de l’unité est réalisé à l’aide d’écouvillons secs à imprégner de diluant stérile. L’ensemencement sur gélose et l’incubation sont sous-traités au laboratoire de biologie (LB). Suite à des non-conformités, nous souhaitons revoir notre procédure. L’objectif est de réaliser un état des lieux des pratiques de prélèvements de surface des isolateurs.

Matériel & Méthode
Après consultation des textes de référence dans la maitrise de l’environnement des zones à atmosphère contrôlée et recherche des techniques de prélèvements disponibles sur le marché, un questionnaire basé sur 5 items a été élaboré : géloses contact, lames gélosées, test Petrifilm®, écouvillons et empreintes de gants. Pour chaque item, le type de surface, la technique de prélèvement, le milieu de culture et la sous-traitance au LB sont abordés. Pour les empreintes de gants, le type de gants, le moment et la fréquence sont demandés.

Résultats
Sur 48 unités de pharmacotechnie consultées, 27 ont répondu (56%). 9 (33%) n’utilisent que des géloses contact, 13 (48%) associent géloses contact et écouvillons et 5 (19%) que des écouvillons ; aucun n’utilise de lame gélosée ou Petrifilm®.
18 (82%) unités utilisent les géloses contact pour toutes les surfaces planes et 4 (18%) que pour les plans de travail ; le prélèvement est réalisé par pression manuelle dans 17 unités (77%) et sur gélose Trypticase-Soja (TS) dans 21 unités (95%) ; 12 (55%) unités sous-traitent la lecture au LB.
Parmi les 18 unités utilisant les écouvillons, 12 (67%) écouvillonnent toutes les surfaces des isolateurs, 5 (28%) celles inadaptées aux géloses et 1 les gants. 12 (67%) unités ont des écouvillons secs à imprégner de diluant stérile et 6 (33%) des écouvillons pré-imprégnés. Les 5 (28%) unités ensemençant sur gélose sous-traitent cette étape au LB. Parmi les 13 autres unités, 5 (38%) introduisent « mécaniquement » le milieu dans le tube de prélèvement (ICR-Swab® Merck), 3 (23%) « manuellement » et 4 (31%) mettent l’écouvillon dans un tube de milieu de culture (1 ne sait pas). Les milieux de culture sont polyvalents (TS, BHI...). 6 (46%) unités ensemencent et incubent à la pharmacie, 3 (23%) ensemencent à la pharmacie et l’incubation est sous-traitée au LB et 4 (31%) sous-traitent l’ensemble au LB.
13 unités réalisent des empreintes de gants : stériles (6 soit 46%), en néoprène (5 soit 39%) ou les 2 (2 soit 15%) ; 5 (38%) en cours de production, 7 (54%) en post-production et 1 avant et après ; 7 (54%) réalisent des prélèvements quotidiens, 4 (31%) hebdomadaires et 2 (15%) mensuels.

Discussion & Conclusion
Plus de 80% des unités utilisent des géloses contact et la moitié combine géloses contact, écouvillons et empreintes de gants. Cette enquête guide la révision des pratiques en interne associant des géloses contact (hebdomadaire), des écouvillons pré-imprégnés (mensuel) et des empreintes de gants quotidiennes.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles