Contrôle quantitatif, qualitatif et rapide de l’oxaliplatine dans du G5% par une méthode HPLC

Guillaume HILY (1), Jean-Marc BERNADOU(1), Maïté SANGNIER(1), Guillaume BOUGUEON(1,2), Fabien XUEREB(1,3), Aude BERRONEAU(1), Sylvie CRAUSTE-MANCIET(1,2)

La standardisation et la production en séries des cytotoxiques présentent un intérêt grandissant pour les pharmacies à usage intérieur. Selon les bonnes pratiques de préparation (1), la libération de préparations produites en série inclut, entre-autre, le contrôle de la stabilité physico-chimique. Un spectrophotomètre UV-visible/Raman (QCRx®) était utilisé. Cependant des interférences avec le glucose ont conduit à des non-conformités. L’objectif était de développer une méthode analytique séparative de routine afin d’éliminer ces interférences, à l’aide d’un choix de solvants réduit et en un temps d’analyse court.

Une méthode analytique par HPLC-UV (Dionex Ultimate 3000® - Chromeleon®) a été développée. Une revue de la littérature a souligné le besoin d’une phase mobile polaire, une phase stationnaire apolaire comme une colonne C18. Les paramètres étaient les suivants : la phase mobile était un mélange acetonitrile/acide formique (0.01M) (10/90 ; v/v), le débit était de 1,5mL/min et une colonne C18 a été choisie (Prontosil® C18 AQPlus 150x4.6mm). Le détecteur était un détecteur UV-visible à barrette de diodes (248nm). L’oxaliplatine utilisé était fourni par Accord®. La validation de la méthode a été faite selon les recommandations internationales ICH Q2 R(1)(2) par la détermination de la spécificité, la linéarité, l’exactitude et la précision. La droite d’étalonnage a été réalisée sur trois jours et comprenait 6 échantillons de concentrations différentes (0,1 to 2,5mg/mL) analysés deux fois. Chaque jour, 3 échantillons de contrôle étaient analysés (QC1=0.15, QC2=1.2 and QC3=2.0mg/mL).

La linéarité de la méthode a été observée de 0,1 à 2,5mg/mL. Les coefficients de corrélation étaient respectivement de 0.9999 à J1 et 1 à J2 et J3. Le temps de rétention de l’oxaliplatine était de 1,7627±0.0016min. Les coefficients de variation sur les trois jours étaient de 0,67%, 0.4% et 0.16% pour QC1, QC2 et QC3. L’exactitude sur les trois jours était de 101.21%, 99.75%, 100.24% pour QC1, QC2 et QC3. La spécificité a été validée par obtention de chromatographes et spectres représentatifs.

Notre méthode HPLC permet de quantifier l’oxaliplatine sans interférence avec le glucose et a montré une linéarité et une exactitude satisfaisantes selon les recommandations internationales. Cette méthode est simple, rapide, précise et utilise un faible volume d’échantillon (20µLvs 1mL) ce qui la rend compatible avec un usage en routine.

1. ANSM. French Good Manufacturing Practices for hospital and community pharmacies. 2007.
2. International Council for Harmonisation of Technical Requirements for Pharmaceuticals for Human Use, Brouder A, éditeurs. Validation of analytical procedures : text and methodology Q2(R1). 2005

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles