Contrôle des fabrications stériles : analyse critique non conformités et des normes d’acceptation

A.C. Feyel, G. Philippe, M.L. Maestroni, M. Berhoune, B. Bonan, Prognon, L. Havard Service de pharmacie, Hôpital Européen Georges Pompidou, 20 rue Leblanc, 75015 Paris, France

La pharmacie de l’HEGP effectue le contrôle physico-chimique avant administration des préparations d’anticancéreux, d’antiviraux et d’immunosuppresseurs sur 10 molécules. 71 % de notre production stérile annuelle totale est contrôlée. Ce travail décrit et analyse les différents types de non conformité (NC) ainsi que l’évaluation de leur niveau critique.

Les molécules analysées sont le cisplatine, le carboplatine, l’oxaliplatine, le docétaxel, le paclitaxel, le 5-fluorouracile, le cyclophosphamide, l’ifosfamide, le ganciclovir et le mycophenolate mophetil. 1mL d’échantillon, prélevé sur chaque poche, est analysé sur une chaîne une HPLC-barrettes de diodes Varian® PROSTAR.
Les contrôles sont ensuite acceptés si l’identité spectrale du produit est avérée et l’erreur quantitative est inférieure à 15% de la dose nominale prescrite. 7243 échantillons ont été analysés. La répartition est la suivante :

La proportion totale de poches non conformes est de 4,2%. Le taux de NC varie de 0 à 8,2% et est différent d’une molécule à une autre (DS ;χ² α=0,05, 8 ddl ; p<0,001). De plus, les sous-dosages sont plus fréquents que les sur-dosages (DS ;χ² α=0,05, 1 ddl ; p<0,01). Cependant les dosages en zone d’alerte de sont pas plus fréquents que les NC (DNS χ²,α=0,05, 1 ddl ; p>0,09). Les NC qualitatives sont exceptionnelles et dues à des erreurs d’étiquetage (2), de véhicule (1) ou présence d’un composé interférent dans le véhicule (15) ou de saturation spectrale (20). Ce type de NC est validée par la spécificité du mode de détection. Nos résultats démontrent une bonne cohérence entre les niveaux d’alerte et les niveaux de NC (acceptabilité de dispersion), ainsi que la valeur centrale de la norme (acceptabilité de centrage). Les variations potentielles sur les poches (7%), sur la matière première (5%), et lors de la reconstitution (4%) et du contrôle (4%) induisent une erreur globale de 10,3% : la valeur de 15 % pour la norme d’acceptation, a été retenue afin de permettre une tolérance permettant de détecter toute erreur supérieure à celle habituellement décrite.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles