Contaminations chimiques au sein des unités de reconstitution de chimiothérapies utilisant des isolateurs : état des lieux en territoire Auvergne

S. Chaib 1, E. Goiffon1, S. Occhipinti1, H. Bertucat2, E. Deligeard3, I. Grange4, M. Jouannet-Romaszko5, M-P. Lafon6, E. Sigward7, R. Chevrier11 1 Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand, France
2 Centre hospitalier Jacques Lacarin, Vichy, France
3 Centre hospitalier Moulins Yzeure , Moulins, France
4 Centre hospitalier Emile Roux, Le Puy-en-Velay, France
5 Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, France
6 Centre Hospitalier Henri Mondor, Aurillac, Clermont-Ferrand, France
7 Centre Hospitalier de Montluçon, Montluçon, France

Objectif

Le risque chimique est prépondérant dans les unités de reconstitution de chimiothérapies (URC). Une enquête collaborative au sein de plusieurs URC a ainsi été réalisée afin de comparer leurs pratiques et de définir des axes d’amélioration communs pour limiter les contaminations chimiques de surface et donc l’exposition du personnel aux cytotoxiques.

Méthodes

Dans un premier temps, une analyse des résultats de dosages de contaminations chimiques, réalisés préalablement par 7 URC d’Auvergne, a été effectuée. Puis, nous avons pratiqué un état des lieux des pratiques à travers un questionnaire de 35 items sur l’ensemble du circuit des préparations.

Résultats

Aucune des URC n’est exempte de contaminations chimiques. Les dosages ont permis de déterminer 3 surfaces à risques contaminées communes aux 7 URC (gants, plan de travail dans l’isolateur et surface de la poche). Le 5-Flurorouracile (5-FU) est la seule molécule à avoir été dosée lors de chaque prélèvement dans tous les établissements.

Le questionnaire a ensuite révélé 3 étapes à risques communes aux 7 unités :

  • le stockage des reliquats : dans 6 URC, les flacons entamés se conservant à température ambiante sont rangés au sein de l’isolateur
  • les dispositifs de transfert étanches : parmi 5 URC qui les utilisent, 3 ne les nettoient pas et 4 transportent les flacons sans emballage individuel
  • le nettoyage : le mode opératoire et la fréquence diffèrent selon les unités (par exemple, les plans de travail sont nettoyés selon 5 procédures différentes)

Conclusion-discussion

Devant la diversité des pratiques, les URC ont décidé d’utiliser le 5-FU comme molécule traceuse unique, d’harmoniser les lieux de prélèvements pour les dosages chimiques et de réaliser tous les dosages de surfaces en début et fin d’activité. De cette manière, les pratiques les moins à risques de contaminations pourront être mises en évidence et des axes d’amélioration pourront être proposés dans chaque unité.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles