Conformité des prélèvements volumétriques d’anticancéreux : quelles seringues pour quels volumes ?

M.Tissot1, A.Bendjama1, AL.Clairet1, M.Mairey1, H.Mockly-Postal1, S.Perrin-Bonnot1, C.Fagnoni-Legat1 et M.Kroemer1
1 : Pôle Pharmacie, CHU Jean Minjoz, 3 bd Fleming, 25030 Besançon

Introduction
L’unité de pharmacotechnie de la Pharmacie à Usage Intérieur (PUI) garantit la sécurité du circuit des médicaments anticancéreux injectables de la réception à la dispensation aux unités de soins. L’originalité de ce circuit, qui respecte la réglementation en vigueur et les Bonnes Pratiques de Préparation, repose sur la pérennité de la certification selon la norme ISO9001:2015 de l’unité de pharmacotechnie. Dans ce contexte de management de la qualité cette unité s’engage à réaliser des audits à intervalles définis ayant pour but l’amélioration de son fonctionnement et de ses performances.

Objectifs
Déterminer le taux de conformité (TC) entre la référence de la seringue utilisée et le volume de médicaments anticancéreux (PA) ou de solvant de reconstitution (SR) à prélever pour la réalisation des préparations magistrales.

Matériels et méthode
En mars 2019, un audit interne prospectif et observationnel a été réalisé cinq matinées consécutives. Deux auditeurs (pharmaciens extérieurs à l’unité) ont relevé de façon exhaustive, d’une part les références des seringues utilisées (6 références disponibles), et d’autre part les volumes de PA ou de SR prélevés correspondant. Les volumes étaient déterminés d’après les fiches de fabrication de chaque préparation magistrale. Le critère de jugement était la conformité entre la référence de la seringue choisie par le manipulateur et le volume prélevé. Cette conformité était définie par un volume prélevé supérieur à 30% de la contenance maximale de la seringue 1, 2.

Résultats
Huit préparateurs en pharmacie ont été audités sur la période de recueil pour un total de 591 prélèvements. Le TC était de 95,4% (n=564). Parmi les situations non conformes, 66,7% (n=18) étaient liées à l’utilisation d’une même seringue de 60 mL pour deux prélèvements consécutifs d’un volume supérieur à 68mL et 18,5 % (n=5) étaient liées à l’utilisation de seringues de 1mL pour prélever des volumes inférieurs à 0,3mL.

Discussion-Conclusion
Ce travail a permis d’identifier deux situations où le choix des seringues utilisées n’était pas en adéquation aux volumes à prélever. Dans une démarche d’amélioration, cet audit a été présenté au personnel de l’unité et les non conformités observées avec les seringues de gros volumes ont été corrigées. Une carte synoptique permettant d’adapter le choix de la seringue à utiliser au volume à prélever a été rédigée et diffusée. Les non conformités observées pour les faibles volumes n’ont pas pu être corrigées car il n’existe pas de seringues ayant une contenance inférieure à 1mL.

1 De Giorgi Isabella et al. Justesse et précision des prélèvements de faibles volumes à l’aide de seringues. 2006
2 EN ISO 7886-1 :1997

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles