Collyre de sérum de sang de cordon : mise en place du circuit de recueil et de qualification des dons

Alessandra Hinic1, Amélie Benin3, Coryne Hildebert3, Marion Jobard2, Marie-Laure Brandely-Piat1, Rui Batista1, 2
1-Unité de Préparations Stériles Ophtalmologiques et Oncologiques, 2- Unité d’Assurance Qualité, Service de Pharmacie Clinique, 3- Service d’Obstétrique, GH Centre Université de Paris, AP-HP, Hôpital Cochin, 27 rue du faubourg St Jacques, 75014 Paris, France


Introduction
Le collyre de sérum de sang de cordon ombilical est une alternative au collyre de sérum autologue utilisé dans le traitement des kératites atrophiques. La richesse en facteurs de croissance du sérum de sang de cordon (SSC) justifie son utilisation. Néanmoins, la mise en place de sa préparation en PUI est complexe et s’appuie sur une collaboration multidisciplinaire. L’objectif de ce travail a été de mettre en place le recueil des sangs de cordon et de qualifier ces dons avant leur utilisation.

Matériel et Méthodes
Une analyse de la littérature a été effectuée afin de définir les conditions de recueil du sang de cordon pour cette utilisation spécifique. Des échanges avec l’équipe italienne de Bologne, référente dans ce domaine, a permis de consolider notre projet. Une collaboration avec la maternité de notre hôpital associant une cheffe de clinique et la cadre de santé de la salle de naissance a été mise en place. Enfin, un groupe multidisciplinaire de biologistes a été consulté pour valider les recherches sérologiques.

Résultats
Le sérum de sang de cordon est prélevé après consentement éclairé de la mère avant l’accouchement. Des examens de laboratoire sont effectués chez la mère à 8 semaines de gestation pour vérifier l’absence de réponse immunitaire aux virus VIH, VHC, VHB, à la syphilis, la rubéole et la toxoplasmose. Après l’accouchement et avant la délivrance, environ 80 mL de sang de cordon sont recueillis à l’aide d’un dispositif de prélèvement spécifique (Biomed Device, Italie). Des prélèvements sont également effectués sur tube EDTA. Le sang de cordon est alors laissé 2 heures à température ambiante puis la poche est centrifugée à 3 000 tpm pendant 15min et placée 24/48h à +4°C sur un support adapté pour permettre une séparation optimale du sang et du sérum. Après coagulation, le sérum est transféré dans une deuxième poche en système clos et des prélèvements dans des tubes secs sont également effectués. Le SSC fait l’objet d’une validation biologique comprenant VIH, VHC (test anticorps et détection du génome viral) ; VHB (test antigène HBs et test anticorps anti-HBc) ; recherche des virus HTLV-I/II ; recherche de la syphilis ; détection du génome viral du CMV, des HSV 1 et 2, et du SARS-CoV2. Des dosages spécifiques liés à l’usage ophtalmique sont réalisés : vitamine A, EGF, VEGF, PDGF, FGF, NGF, TGF-α, TGF-β 1,2,3 et IL-13, IL-6, IL-10, IL-4, IL-1B.

Discussion- Conclusion
A ce jour, 4 dons ont été recueillis et ont permis de tester en pratique la procédure de recueil et de qualification mise en place. Le matériel de prélèvement testé a été apprécié par l’équipe soignante et a permis en moyenne le recueil de 10 mL de SSC. Ce volume devrait augmenter avec l’expérience. L’ensemble des dosages ont bien été effectués et colligés. Le dosage des facteurs de croissance sera réalisé en 1 fois sur les 10 premiers dons. Le coût de l’ensemble des examens biologiques, estimé à 911 € par don, devra être répercuté sur le prix des collyres préparés.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles