Choix d’un modèle prédictif d’osmolarité pour les poches de nutrition parentérale (PNP)

Pierre MADE, Vincent LEBRETON, Emmanuelle OLIVIER CHU de Nantes Hôtel-Dieu, Service Pharmacie, 1 Pl. Alexis Ricordeau, 44093 Nantes

INTRODUCTION

L’osmolarité, nombre de particules osmotiquement actives de soluté par litre de solvant, devient un contrôle de routine de nos PNP. Elle détermine la voie d’abord (veine centrale si supérieure à 800 mOsmol/L). Elle reflète aussi la composition en macronutriments et en électrolytes des PNP et donc les erreurs de fabrication. Il est toutefois difficile de calculer une osmolarité théorique. La littérature rapporte plusieurs modèles prédictifs dont l’équation avec les coefficients osmotiques et molarités des solutés ; les équations Pereira Da Silva (PDS)* et ASPEN guidelines** avec des coefficients pour les molarités du glucose, des protéines et de quelques électrolytes prépondérants.

L’objectif est de choisir le meilleur modèle prédictif pour contrôler nos PNP nominatives.

METHODE

L’osmolalité est mesurée avec l’osmomètre OsmoPRO ® (Advanced Ins.) par abaissement cryoscopique. L’osmolarité théorique des PNP est calculée selon 4 modèles : l’équation avec les coefficients osmotiques et molarités de tous les solutés ; la somme des osmolarités des matières premières (modèle « données fabricant ») ; les équations PDS et ASPEN guidelines. On analyse 30 échantillons de nos 6 formulations standardisées. L’erreur relative (ER) est calculée entre chaque mesure et la valeur prédite. Un modèle est fiable en l’absence de mesure déviant de plus de 15 % de la valeur prédite et moins de 5% des valeurs déviant de plus de 10% ainsi qu’une ER moyenne (ERM) proche de 0.

RESULTATS

L’équation PDS est fiable pour 3 de nos 6 formulations standardisées (ERM = 0.045 [0.016 ; 0.074] ; -0.015 [-0.006 ; 0.038] ; 0.002 [-0.028 ; 0.024]) contre 5 pour le modèle « données fabricant » (ERM = -0.074 [-0.078 ; -0.070] ; -0.031 [-0.035 ; -0.027] ; -0.019 [-0.024 ; -0.014] ; -0.069 [-0.076 ; -0.062] ; 0.040 [0.036 ; 0.043]).

CONCLUSION

Pour les PNP moyennement à fortement concentrées en macronutriments, l’équation PDS est fiable alors que le modèle « données fabricant » est fiable pour les PNP faiblement concentrées. Considérant leurs formulations, l’équation PDS est plus adaptée pour contrôler nos PNP nominatives, moyennement à fortement concentrées en macronutriments.

* Pereira-da-Silva L JPEN 2004 ;28:34-37.
** Mirtallo J et al. JPEN 2004 ;28:S39-S70.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles