Bonnes pratiques de préparation 2019 : des lots plus gros

F. Rioblanc , A. Sabri, T. Storme, O. Bourdon Pharmacie à usage intérieur, CHU Robert Debré (AP-HP), 75019 Paris, France

Contexte
Les bonnes pratiques de préparation (BPP) publiées en enquête publique en juillet 2019 donneraient la possibilité de fabriquer des lots de 7 500 unités. En anticipation de la mise en application des nouvelles BPP, nous avons réfléchi à un nouveau procédé de fabrication permettant d’optimiser la gestion des lots en passant de 300 à 1 500 gélules par lot. L’objectif de ce travail est d’évaluer la faisabilité d’un tel procédé à l’échelle d’une pharmacie à usage intérieur (PUI) en le comparant au procédé utilisé jusqu’à maintenant.

Matériel et méthode
Le test de faisabilité est réalisé sur des gélules de mélatonine. Les fiches de fabrication ont été modifiées pour permettre la réalisation de 1 500 gélules par lot en incluant une étape de mélange automatisé par un mélangeur rotatif.
Un essai d’uniformité de masse et un essai d’uniformité de teneur sont effectués pour chaque lot conformément aux spécifications de la Pharmacopée Européenne. La teneur en mélatonine est déterminée par spectrophotométrie UV-Visible. Seuls les lots conformes aux deux essais ont été retenus. Nous avons comparé les nouveaux lots aux lots de 300 gélules fabriqués en 2019-2020.
Les variables quantitatives ont été présentées par la moyenne. L’analyse statistique a été faite à l’aide du logiciel R® (test de Student).

Résultats
Nous avons fabriqué 12 lots de 1 mg, 2 mg, 4 mg et 5 mg selon le nouveau procédé. 4 lots (2 de 1 mg, 1 de 2 mg et 1 de 4 mg) ont été exclus car non conformes. Les teneurs moyennes (TM) obtenues sont 0,989 mg (n= 40, 2 lots), 1,963 mg (n= 50, 3 lots), 4,035 mg (n= 20, 2 lot), 4,758 mg (n= 10, 1 lot) respectivement pour les dosages de 1, 2, 4 et 5 mg.
Les gélules fabriquées selon l’ancien procédé ont respectivement une TM de 0,980 mg (n= 70, 7 lots), 2,009 mg (n= 90, 9 lots), 4,068 mg (n= 80, 8 lots), 4,961 mg (n= 90, 9 lots).
L’analyse statistique n’a pas mis en évidence de différence significative entre les deux procédés.
Le temps nécessaire jusqu’à libération d’un lot est estimé à 2,3 h pour l’ancien procédé et à 3,9h pour le nouveau procédé.

Discussion
Le nouveau procédé semble être réalisable au sein d’une PUI. Celui-ci a simplifié l’étape de pesée des poudres en autorisant un écart de ± 5 % des quantités à mettre en œuvre. Le mélange des poudres à l’aide d’un mélangeur rotatif a optimisé cette étape clé.
Augmenter le nombre d’unités produites par lot permettrait de réduire le nombre de lots en circulation et ainsi d’améliorer la gestion de ces lots. A nombre équivalent de gélules, ce nouveau procédé serait presque 3 fois plus rapide que l’ancien avec un gain de temps sur l’ensemble des étapes. Cependant, une non-conformité du lot à 1500 gélules entraîne une perte plus importante. Afin d’évaluer ce compromis, il pourrait être intéressant de comparer le nombre de lots non conformes entre le nouveau et l’ancien procédé. Ces essais nous ont permis de réfléchir à optimiser la fabrication, le contrôle, le conditionnement et la gestion des lots de mélatonine.

Visualiser le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles