Atelier 2 : Sécurisation du circuit de la prescription à l’administration des préparations

Modérateurs : V. Chedru, L. Escalup, D. Dautel

Modérateurs : V. Chedru, L. Escalup, D. Dautel

Le rapport IGAS sur le circuit du médicament (mai 2011) distingue 2 circuits, distincts et interconnectés :

  • le premier, clinique, de la prise en charge médicamenteuse du patient hospitalisé, depuis son entrée jusqu’à sa sortie au moment où une prescription, qui sera dispensée en ville, est effectuée. Au sein de l’hôpital, ce circuit clinique inclut les phases de prescription, dispensation et administration.
  • Le second circuit, logistique, concerne le médicament en tant que produit, de l’achat jusqu’à la délivrance dans l’unité de soins, rejoignant le circuit clinique au stade ultime, celui de l’administration du médicament au patient.
    Le circuit des préparations magistrales et hospitalières s’inscrit dans ce double circuit.

Chacune des phases des deux circuits fait intervenir des acteurs différents, la transmission de l’information et la coordination des interventions sont donc des facteurs essentiels. Parce qu’il repose sur des facteurs humains, le circuit du médicament comporte aussi des risques importants d’erreurs, risques accrus dans un environnement hospitalier soumis aujourd’hui à une obligation de performance, une accélération de la mobilité professionnelle des personnels, une réduction de la durée moyenne de séjour des patients et une augmentation constante du nombre de molécules référencées et des préparations réalisées.

Suite à l’obligation de centraliser la préparation de dose prête à l’emploi de certains médicaments (chimiothérapies en particulier), obligation stimulée par la mise en place du Contrat de Bon Usage et par les démarches de certification, la démarche qualité en pharmacotechnie a connu une nette accélération. Il reste encore une marge de progression dans la sécurité, la qualité et dans cette nouveau devoir d’efficience.

Le repositionnement prochain de chaque acteur sur les secteurs où sa plus-value est la plus importante pour le patient (ex : préparateurs vers la préparation des doses), le développement de nouvelles solutions technologiques, le relevé des erreurs médicamenteuses sont autant de facteurs qui placent la pharmacotechnie dans une position majeure de contribution à la sécurisation du circuit du médicament.

Ce sont tous ces aspects que nous vous proposons de discuter ensemble dans cet atelier, en y apportant votre vision des objectifs, de l’organisation et des moyens pour la décennie à venir.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales