Analyse préliminaire des risques du processus de gestion des nutritions parentérales pour nouveau-nés et prématurés

Isabelle Sommera,b, Lucie Bouchoudc, Pascal Bonnabryb,c, Farshid Sadeghipour a,b a Service de Pharmacie, CHUV, Lausanne, Suisse ;
b Section des sciences pharmaceutiques (EPGL), Université de Lausanne, Université de Genève, Suisse ;
c Service de Pharmacie, HUG, Genève, Suisse

Introduction

Il y a différentes manières de gérer le processus des nutritions parentérales (NP) dans les hôpitaux ayant un service de néonatologie. Dans notre hôpital, la NP est préparée en partie au sein de la néonatologie, par des infirmiers et en partie à la pharmacie, par des préparateurs formés. La préparation des NP est connue pour être l’étape la plus critique dans ce processus. Raison pour laquelle la centralisation de cette étape à la pharmacie est en cours.

Objectif

En prévision de cette centralisation, une analyse préliminaire des risques (APR) a été réalisée. Les objectifs étaient l’identification et l’évaluation des risques associés à la gestion du processus des NP en considérant les deux sites de préparation séparés. La nécessité d’un plan CAPA (corrective action, preventive action) avant la réalisation de la centralisation a été discutée et définie.

Méthodes

Un groupe de travail composé de pharmaciens, néonatologues, infirmiers and préparateurs en pharmacie a mené deux APR, une pour chaque site. Les risques des 9 étapes de gestion du NP-processus (Prescription médicale, Transcription, Matière première, Flux laminaire, NP préparation, Dosage analytique du contenu, Administration, Documentation, Contrôle qualité) ont été évalués et cotés individuellement (Gravité (1-5) x Probabilité (1-5) = Criticité (1-25)). Des comparaisons du nombre de risques et leurs criticités ont été effectuées (« acceptable » (1-6), « sous contrôle » (7-15), « inacceptable » (16-25)).

Résultats

Au total, 38 risques ont été identifiés pour la néonatologie et 39 pour la pharmacie. Pour la néonatologie, 14 risques avaient une criticité « acceptable », 18 étaient « sous contrôle » et 6 étaient définis comme « inacceptable ». Pour la pharmacie, 14 risques avaient une criticité « acceptable », 21 étaient « sous contrôle » et 4 étaient définis comme « inacceptable ». Trois risques « inacceptable » étaient liés à la préparation des NP par des infirmiers au sein de la néonatologie versus un seul risque à la pharmacie avec une criticité de 16. Seulement un des trois risques « inacceptable » de l’unité de néonatologie a pu être réduit à un risque « sous contrôle » grâce à une formation des infirmiers.

Conclusion

Les résultats d l’APR soulèvent les grandes différences de criticité de la préparation des NP entre les deux sites (unité de soins vs pharmacie). Ils démontrent les avantages d’une production centralisée des NP à la pharmacie, qui aide à sécuriser le processus des NP et à augmenter leur qualité pour les patients néonatals.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales