Analyse de risque et sécurisation du circuit d’approvisionnement d’une unité de production de nutrition parentérale hospitalière

ROCHEREAU A. , FREMONT D. , STORME T. , GUERRIERO E. Service pharmacie, GH Robert Debré, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), France

Contexte

Chaque année, notre unité de nutrition parentérale (NP) produit environ 24000 mélanges à la carte destinés à des patients hospitalisés et à domicile. De nouveaux locaux de production ont été conçus afin de produire jusqu’à 40000 préparations annuelles. Cette activité nécessite des solutés et dispositifs médicaux (DM) captifs exclusivement réservés à cette activité, les ruptures de références pouvant entrainer un arrêt de production.

Objectif

L’objectif de cette étude est de réaliser une analyse de criticité systématique (produit par produit) qui permet d’associer aux références les plus à risque une action préventive en cas de défaut d’approvisionnement. Cette étude permettra d’alimenter l’analyse de risques sur l’ensemble de la supply chain.

Méthode

La totalité des références utilisées pour la préparation des poches de NP a été répertoriée. Le risque pour chaque produit a été apprécié selon plusieurs paramètres codés :

  • produit exclusif de l’activité (0 à 3 points)
  • délais d’approvisionnement en fonction des circuits ou des fournisseurs (0 à 2 points)
  • part dans le coût de production par poche (0 à 2 points)
  • volumes de stockage : unité, carton ou palette (0 à 2 points)

L’addition de ces critères permet d’obtenir un score de criticité sur une échelle de 0 à 9.

Résultats

Les DM de l’automate, à cause de leur captivité et de leur délai d’approvisionnement, au minimum 1 mois, obtiennent le score maximal de 7/9. Les acides aminés obtiennent le score maximal de 7/9 qui s’explique par la nécessité de changer notre process et de refaire les études de stabilité en cas de changement de référence. De même les poches vides obtiennent un score de 5/7, leur coût représentant une part importante du prix des NP.

Conclusion

Les matières premières les plus à risque et les actions à entreprendre en cas de défaut d’approvisionnement ont été identifiées. En parallèle, l’intérêt d’améliorer notre gestion des commandes et de leur anticipation a été mis en évidence/ Les quantités commandées ne sont pas toujours adaptées aux besoins de l’unité et entraînent soit un important coût d’acquisition et de stockage soit à l’inverse un risque de rupture de stock accru.

Ce travail préalable à une cartographie des risques de l’activité s’inscrit dans un objectif de mise en conformité de l’unité vis-à-vis de la norme ISO 9001.

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales