AMDEC (Analyse des Risques, de leurs Effets et de leur Criticité) sur le circuit de production des poches de nutrition parentérale individualisées en pédiatrie : bilan à 4 ans des actions correctives.

A-G Toulon-Veber, J-M Des Courtils, S. Mitreski, J. Forget, S. Provôt, P. Meunier
Pharmacie Hôpital Clocheville, CHRU Tours, 49 boulevard Béranger, 37044 Tours Cedex 9, France.

Introduction
Les poches de nutrition parentérale individualisées (NPI) sont produites au sein de la pharmacie à usage intérieur (PUI). Cette activité se décompose en différents processus, de la prescription à l’administration. En 2017, une analyse par la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité) réalisée sur l’ensemble du circuit a permis d’identifier et de hiérarchiser les risques rencontrés. En 2019, la mise en œuvre du plan d’action a conduit la PUI à s’équiper du logiciel de prescription BP’Prep -Péan® interfacé avec l’automate de production.
L’objectif de ce travail est d’évaluer l’impact des actions correctives déployées, recalculer les indices de criticité (IC) et identifier l’apparition de nouvelles défaillances.

Méthodes
L’AMDEC de 2017 a permis d’identifier les principaux modes de défaillance (MD) ainsi que leurs causes pour les 8 processus : prescription, transmission à la pharmacie, analyse pharmaceutique, fiche de fabrication et étiquetage, préparation et production, libération et contrôle, transport, stockage. La grille de cotation utilisée a permis de définir pour chaque défaillance, leur fréquence, leur sévérité et leur détectabilité, nécessaires pour calculer l’IC. En 2021, au cours de 3 réunions réalisées en groupe de travail multidisciplinaire, chaque MD a été réévalué pour recalculer un nouvel IC. De nouveaux MD ont été identifiés et cotés.

Résultats
En 2017, les 8 processus cumulaient 58 modes de défaillance (IC de 2 à 100) avec un IC total de 1552. Après notre réévaluation en 2021, 10 défaillances sont supprimées : 2 pour le processus prescription ; 2 pour la transmission à la pharmacie ; 1 pour l’analyse pharmaceutique ; 3 pour la fiche de fabrication et étiquetage et 2 pour le processus préparation et production. Néanmoins, l’informatisation de la prescription a généré 5 nouveaux MD. Trois à l’étape de prescription dont 1 à l’IC élevé (108) expliqué par l’acquisition du logiciel de prescription Logipren® pour les services de néonatologie, nécessitant une étape de retranscription de Logipren® à Péan et 2 pour le processus préparation et production. Malgré tout, l’IC global a diminué de 46.8% avec un IC cumulé à 825 (dont 139 pour les nouveaux MD) contre 1552 en 2017 (-727).

Discussion-conclusion
Plusieurs actions ont été mises en place ces 4 dernières années sur les étapes de stockage, de transport et de préparation des NPI, ainsi que sur l’informatisation de la prescription. Cette analyse des risques met en évidence l’impact positif du plan d’action sur la diminution des IC et ainsi sur la sécurisation du circuit de production.
L’acquisition d’une interface entre les logiciels Logipren® et BP’Prep®, prévue à l’automne 2021 devrait réduire la criticité de l’étape de prescription, majoritaire dans les IC cumulés.

Voir le poster

Forum de discussion

Le GERPAC met à disposition des adhérents à jour de leur cotisation un forum dédié spécifiquement aux discussions sur la PHARMACOTECHNIE

Aller au forum

GERPAC
Association Loi 1901
Siège social : Chez Jean-Yves Jomier / 8ter rue Léon Bussat, 64000 PAU
Immatriculation formation N° 72 64 035 30 64
Contacts Mentions légales - Gestion des données personnelles